Économiser de l’énergie intelligemment ?

L’autre jour, je me suis étouffé en feuilletant le 20 Minutes. Je suis tombé sur l’astuce de l’Energy Challenge 2016 conseillant de débrancher les chargeurs de portable pour économiser 1.4 kWh sur une année. Pour rendre l’efficacité de la mesure plus saisissable par les badauds, il était correctement indiqué que grâce à celle-ci vous pourriez économiser 30 centimes par année. Soit 1 centimes chaque deux semaines, incroyable, non ? Pas besoin d’un doctorat en économie pour se rendre compte que cette mesure est inutile en tout cas au niveau financier. Essayons de remettre les choses dans le contexte : est-ce la seule mesure d’économie d’énergie possible et la plus efficace de nos jours ?

CC-BY-SA Jim Bauer, Flickr

CC-BY-ND Jim Bauer, Flickr

Précisons tout d’abord que 1 kWh, un kilowatt-heure, est une quantité d’énergie qui correspond à 10 heure d’utilisation d’une ampoule à incandescence (les anciennes qui chauffaient beaucoup, dont vous vous souvenez sûrement!) d’une puissance de 100 Watt, donc 100 Watt × 10 heure = 1’000 Wh = 1 kWh (kilo veut dire un facteur mille). Le kWh est une unité d’énergie qui se calcule en multipliant la puissance électrique nécessaire à faire fonctionner l’appareil par le temps d’utilisation. Niveau économique, le kWh électrique suisse coûte environ 20 centimes. Sachant que l’habitant moyen de notre pays consomme annuellement 8’000 kWh [Banque Mondiale] cela représente environ 1’600 CHF par an. L’Energy Challenge vous proposait donc d’économiser 0.02% de votre consommation.

L’électricité n’est de plus pas la seule source d’énergie: lorsque vous prenez votre voiture, augmentez la température de votre chauffage, faite couler un bon bain chaud… vous utilisez probablement des carburants fossiles polluants: essence, diesel, mazout, gaz, … Monsieur Suisse consomme 37’000 kWh d’énergie par année toutes formes de consommation directes incluses [Banque Mondiale]. Cette valeur est habituellement indiquée en équivalent pétrole plutôt qu’en kWh, soit, ici 3.2 tonnes d’équivalent pétrole par personne. L’électricité ne représente donc que 20% de votre consommation énergétique. Le débranchement de vos chargeurs de téléphone réduirait ainsi votre consommation totale de 0.004%. Or, l’électricité suisse provient à 60% d’hydraulique et 40% de nucléaire: deux sources d’énergie propre ne produisant pas de CO₂ et dont les déchets sont maîtrisés, contrairement au CO₂ et aux particules fines rejetées dans l’atmosphère par la combustion d’énergie fossile. Cette mesure est donc totalement inefficace, à part peut-être à donner bonne conscience à ceux qui ne se sont pas posé la question de sa pertinence et qui se sont dit: « C’est écrit dans le 20 Minutes, c’est donc vrai ! »

Mais revenons à la mesure proposée et regardons s’il y a des coûts cachés pour mettre celle-ci en place. Supposons que votre chargeur est branché sur une multiprise au sol. Il vous faut donc vous baisser pour le brancher et le débrancher. Pour se faire vous abaissez votre centre de masse d’environ un 50 centimètres, en vous relevant vos muscles consommeront 0.5 Wh (0.0005 kWh, ou 0.41 kCal) qu’il faudra leurs fournir par de la nourriture [what-if.xkcd.com]. Si vous répéter l’opération deux fois par jour (dé/branchement) sur une année cela représente 0.3 kWh (ou 300 kCal) : au niveau énergétique, la mesure semble donc viable; au niveau économique la nourriture nécessaire pour 300 kCal correspond à deux barres chocolatées à environ 1.8 CHF pièces. L’exercice supplémentaire vous coûte ainsi 360 centimes pour en économiser 30. Si l’on considère en plus l’énergie nécessaire à la production de vos barres de chocolats (environ 3 à 25 × plus que celle fournie [treehunger]), on remarque qu’il faut plus que les 1.4 kWh pour se baisser 2 fois par jour. Conclusion de cet exercice un peu farfelu est que chaque mesure a un impact sur le système global qu’il faudrait prendre en compte pour être honnête.

Je vais enfin vous révéler le secret de deux mesures bien plus efficaces pour réduire votre consommation d’énergie globale. Saviez-vous que l’énergie nécessaire à faire fonctionner nos appareils électronique ne représente que la pointe de l’iceberg ? En effet, sur les étapes du cycle de vie d’un appareil depuis l’extraction des matériaux pour sa réalisation jusqu’à la livraison et de son recyclage peuvent correspondre à plus de 80% de l’énergie nécessaire [Low Tech Magazine et ifixit.org]. Cela veut dire qu’une énorme quantité de l’énergie est invisible aux consommateurs, c’est ce que l’on appelle l’énergie grise. Si vous voulez donc vraiment réduire votre empreinte écologique il suffit d’utiliser le plus longtemps possible les appareils achetés et surtout de n’acheter que ce dont vous allez vous servir sur une longue période. La Bonne Combine en parlait déjà en 1999 : L’écologie passe par la durée de vie d’un appareil et son auteur en remet une couche récemment  « Économiser l’énergie grise reste un défi majeur!« . Il est possible et de plus en plus facile de réparer la majorité des téléphones portables ou autres appareils, cela vaut la peine d’être considéré voir www.ifixit.org. Vous pouvez aussi acheter d’occasion et échanger vos gadgets avec ceux qui n’ont pas besoin des appareils derniers cris pour réduire les déchets produits.

Publié dans Énergie
Un commentaire sur “Économiser de l’énergie intelligemment ?
  1. Évidemment 100% d’accord!!

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Archives